Piscine

Quand sortir une piscine de l’hivernage ?

L’hiver est passé laissant place au soleil. Il est maintenant possible de passer de bons moments au bord de votre piscine. La remise en marche d’une piscine dépend du mode d’hivernage choisi. Découvrez le moment idéal pour remettre en marche sa piscine.

Quel est le moment propice pour réactiver sa piscine ?

Idéalement, la remise en marche d’une piscine se fait entre mars et avril. À cette période, la température de l’eau est approximative de 12 °C. Une fois cette température atteinte, pensez à agir rapidement, au risque de compliquer les choses. En effet, dans le but de faire des économies sur les produits d’entretien, il y a des propriétaires de piscine qui attendent des semaines.

A lire également : Comment construire une piscine à débordement ?

Or, une eau trop chaude ne peut accueillir que des algues et des bactéries. Ce qui la rend d’office verte. Vous serez donc obligé de dépenser plus en traitement spécial. Veillez donc à surveiller régulièrement la température du bassin, une fois l’hiver terminé.

Par ailleurs, les piscines à électrolyseur à sel devront patienter pour que la température soit à 15 °C. En effet, cela permet d’éviter l’endommagement des électrodes.

A lire en complément : Chauffage de piscine : explorez les options pour profiter d'une saison de baignade prolongée

Remise en activité d’une piscine après un hivernage passif

Un hivernage passif consiste à ne pas du tout faire usage de votre piscine pendant toute la période de l’hiver. Ainsi, jusqu’au printemps, piscine et équipements sont recouverts et hors d’usage.

La première action pour sortir de l’hivernage consiste à retirer puis à laver votre bâche. Pensez ensuite à retirer les gizmos, les flotteurs et les bouchons d’hivernage. Remettez à leur place, les paniers des skimmers. À l’aide d’une épuisette, nettoyez le filtre et le bassin. Passez l’aspirateur puis à l’aide d’une brosse, frottez la ligne d’eau.

Afin de désinfecter l’eau, faites un traitement-choc après le contrôle de l’équilibre de l’eau. Remettez ensuite en marche la pompe de filtration et laissez-la tourner pendant deux jours. Réglez enfin la filtration sur le programme habituel.

Remise en activité d’une piscine après un hivernage actif

Pendant l’hivernage actif, la pompe fonctionne de façon ralentie. Cette solution est le plus souvent pratiquée en région sud. En effet, dans ces régions, les températures en hiver ne sont pas négatives. Une remise en marche après cet hivernage est rapide et simple.

Commencez cette mise en marche avec une analyse profonde de l’eau. Ensuite, vous devez nettoyer avec soin votre bassin et ses équipements. Redonnez enfin le rythme habituel à votre filtration. Le but ici, c’est d’avoir une eau d’excellente qualité pour se baigner.

En définitive, la température idéale pour remettre sa piscine en route après l’hiver est de 12 °C. Les piscines utilisant un électrolyseur à sel doivent par contre, être remises en marche à 15 °C de température. Par ailleurs, les démarches à suivre pour la remise en marche dépendent du type d’hivernage pratiqué (actif ou passif).

Les précautions à prendre avant de sortir sa piscine de l’hivernage

Avant de sortir une piscine de l’hivernage, il faut prendre certaines précautions pour éviter des dégâts. Si vous avez pratiqué un hivernage passif, commencez par retirer toutes les saletés qui ont pu s’accumuler sur la couverture. Vous devez nettoyer minutieusement votre bassin et ses équipements.

Vérifiez le niveau d’eau dans votre piscine avant de remettre en marche la pompe du système de filtration. Si besoin est, ajoutez-en suffisamment pour que les skimmers soient immergés à moitié et qu’il y ait au moins 10 cm entre l’eau et le bord supérieur du bassin. Cette mesure permettra aussi d’éviter toute infiltration ou fuite.

Vérifiez ensuite si tout fonctionne bien : filtre propre ? Pompe opérationnelle ? Vanne multivoies étanche ? Pas trop de pression sur le manomètre ? Réalisez une analyse profonde du pH et des taux :

• Chlore libre ;
• Dureté totale (pour empêcher la corrosion) ;
• Alcalinité totale (pour réguler le pH) ;
• Stabilisateur ou acide cyanurique (limite l’évaporation).

Si ces résultats sont satisfaisants, alors félicitations ! Vous pouvez mettre en route votre piscine.

Note importante : n’oubliez pas que ce genre d’intervention doit être effectuée avec prudence afin d’éviter tout danger physique ou matériel.

Il est donc recommandé aux propriétaires novices en matière de piscines privées de se faire accompagner par un professionnel. Celui-ci peut être sollicité pour la remise en route de la piscine ou pour réaliser une vérification complète de l’installation avant utilisation.

Soyez vigilant quant à l’utilisation des produits chimiques qui peuvent avoir des effets irritants et nocifs s’ils ne sont pas manipulés avec soin.

Comment entretenir sa piscine après la remise en activité

Maintenant que votre piscine est sortie de l’hivernage, vous pouvez profiter pleinement des joies de la baignade. Mais cela ne signifie pas pour autant que le travail est terminé. Il faut remplir l’eau jusqu’à atteindre le niveau optimal.

Surveillez ensuite attentivement les différents indicateurs chimiques pour garantir une qualité optimale de l’eau : pH (neutre entre 7 et 7,8), alcalinité totale (idéalement entre 80 et 120 mg/L), chlore libre (suffisamment dosé pour éliminer efficacement toutes les formations bactériennes).

Un bon entretien régulier est la clé d’une piscine en parfait état de marche et surtout agréable à utiliser. Si vous préférez déléguer cette tâche fastidieuse, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour une prestation sur mesure qui répondra aux caractéristiques propres de votre installation. Effectivement, cet expert saura vous conseiller et veillera aussi au respect des normes sanitaires en vigueur afin que l’utilisation de votre bassin reste sûre et saine tout au long de l’année.