Immo

Quel est le montant minimum d’un prêt immobilier ?

Vous avez un projet qui nécessite de l’argent que vous n’avez pas ? Sans doute avez-vous déjà pensé à un prêt immobilier. Mais est-ce la meilleure option ? Dans cet article, nous vous dirons le montant minimum recommandé pour ce type de prêt. Ensuite, nous vous dirons pourquoi.

Le montant minimum conseillé pour un prêt immo

La majorité des conseillers financiers sont unanimes sur un point. Ne pas recourir à un prêt immobilier si le montant désiré, n’atteint pas les 50. 000 euros.

A voir aussi : Quelle assurance pour un prêt immobilier ?

Pas de prêt immo en deçà de 50. 000 euros

Cette somme constitue donc le minimum que, nous aussi, vous conseillons. Ne demandez pas un crédit immobilier dont la somme à décaisser est moins de 50. 000 euros. Quelle que soit la petitesse de votre projet !

Certainement, ne voulez-vous que financer l’achat d’un bien immobilier dont le coût est dans les 40. 000 euros. Peut-être désirez-vous acheter une nouvelle voiture. Arranger votre maison ou l’équiper. Préférez à un prêt immobilier, un prêt personnel.

A lire aussi : Quelle est la meilleure SCPI Pinel ?

Quelques simulations

Vous ne devez en aucun oublier le coût de votre crédit immobilier. En plus de cela, vous devrez verser des frais de dossier, d’assurance et de caution. Vous devrez même fournir un apport minimum. Il est en effet désormais presque impossible d’emprunter 50. 000 euros sans apport.

Le saviez-vous ? Un crédit immobilier génère des intérêts qui peuvent aller de façon exponentielle au fil des ans.  Prenons l’exemple simple du crédit de 50. 000 euros.

Sur 7 ans, le taux d’intérêt moyen est de 0,57%. Le coût moyen hors assurance reviendra à 1. 178 euros tandis le coût moyen total atteindra les 2. 368 euros. Sur 10 ans, le taux moyen d’intérêt grimpe de 0, 06 %. Le coût moyen hors assurance avoisinera les 2. 000 euros tandis que celui moyen total vous fera 3. 666 euros.

 Un crédit personnel, pourquoi pas

La seule alternative est d’opter pour un crédit personnel si vous ne voulez pas aller au-delà de 50. 000 euros. Un prêt immobilier exige trop de formalités. Par contre, le prêt personnel vous dispense de beaucoup de contraintes.

La banque ne vous demandera certainement pas d’apport. Vous n’aurez pas à payer des frais d’hypothèque ni de dossier. Il y a aussi l’avantage du taux d’intérêt qui demeure fixe. Il n’évolue pas au fil des années. Le taux annuel effectif global (TAEG) comprend déjà l’ensemble des frais inhérents à votre crédit personnel.

L’autre bienfait est que vous n’êtes pas tenu de fournir des justificatifs de la consommation du crédit alloué. Vous êtes libre de le dépenser à votre guise. L’essentiel est de le solder.