Actu

Quand et comment planter l’ail rose ?

ail rose

L’ail rose est une plante bulbeuse qui pousse un peu partout en France et qui s’acclimate parfaitement bien. S’il est planté dans un sol bien drainant et au soleil, sa culture est assez facile. Si vous le récoltez encore vert, il est possible de consommer toutes ses parties (feuilles, têtes et chairs). Grâce à sa longue conservation, vous pourrez profiter de ses vertus et saveurs durant de nombreux mois. Découvrez dans cet article, la procédure ainsi que la période de plantation de l’ail rose.

Les diverses variétés d’ail

Il existe au total trois variétés d’ail possédant toutes le même aspect. L’ail rose est encore appelé ail de printemps. Ses gousses sont accolées en une grosse tête. Se cultivant aussi au sud, l’ail d’automne possède des gousses moins nombreuses, mais plus grosses. Cependant, il présente une saveur moins marquée que celle de l’ail rose.

A lire aussi : Comment choisir la forme et le style adaptés à vos rambardes d'escalier en verre ?

Jeune plant d’ail, l’aillet se consomme au printemps comme une ciboulette ou un oignon.

Ail rose : quand le planter ?

Bulbe potager, l’ail se traite comme une semence ou une graine quand il s’agit de suivre la déclinaison de la lune pour sa plantation. En effet, l’ail doit être planté en lune ascendante ou montante. La fin d’automne est la bonne période pour la plantation de l’ail. En fait, la terre est chaude pendant cette période.

Lire également : Comment fabriquer un déodorant fait-maison ?

Par ailleurs, l’ail peut être aussi planté au printemps. L’ail rose ou l’ail de printemps se récolte en début d’été ou en fin de printemps. Il se plante entre les mois de février et mars.

Procédure de plantation de l’ail rose

Cette variété d’ail est mieux résistante dans les terres lourdes. En cas de sol lourd, il serait préférable alors de reculer la plantation vers le mois de mars, au printemps. Afin de former une ligne droite, tirez un cordeau entre deux piquets dans un sol bien drainé et léger. Avec un couteau, formez ensuite des trous de plantation à une profondeur de 3 cm après que le cordeau soit tendu.

Plantation d’ail rose : quelle est la profondeur idéale ?

ail rose

Vous devez en premier lieu placer les caïeux d’ail dans le trou, pointe en haut, de telle manière que celle-ci reste légèrement hors du sol. À l’aide d’une manche de râteau, vous pouvez former un sillon tout le long du cordeau tendu. Afin de faciliter l’écoulement de l’eau, les caïeux doivent être enterrés sur de petites buttes ou être à peine recouverts en sol lourd. En sol sableux, la profondeur des caïeux doit varier entre 3 et 5 cm.

Plantation ail rose : quel matériel est nécessaire ?

Pour une semence en ligne, vous devez utiliser des piquets et un cordeau. Pour la plantation des caïeux droit dans le sol, vous aurez besoin d’un couteau. Enfin, pour tracer les sillons de plantation, il faudra utiliser un manche de râteau. 

La distance entre deux plants de caïeux doit être de 10 cm. Entre deux rangs, l’espacement doit être de 30 cm. Après avoir planté les caïeux d’ail, vous devez les biner par moment afin de casser la croûte de terre qui s’est formée en surface. Ceci favorise le retrait des mauvaises herbes ainsi que l’aération du sol en surface.

Ail rose : quand le récolter ?

L’ail est prêt à être récolté lorsque deux tiers de ses feuilles sont sèches. C’est ce qui montre qu’il est arrivé à maturité. La conservation sera courte si vous le récoltez trop tôt. Lorsque l’ail est récolté trop tard, sa tige se casse facilement, car celle-ci sera trop sèche. Vous ne pourrez donc pas réaliser de bottes.

Ail rose : comment le conserver ?

Vous pouvez faire des bottes d’ail peu serrées et les accrocher dans un coin aéré et sec pour la conservation de l’ail. Il est aussi possible de le rendre pratique et esthétique en tressant les bottes. Dans l’un ou l’autre des cas, les têtes d’ail doivent être complètement intactes et propres.

En définitive, l’ail rose peut être planté de février jusqu’en mars. Il se récolte en fin de printemps ou en début d’été.

Les bienfaits de l’ail rose pour la santé

Au-delà de ses qualités gustatives, l’ail rose possède aussi de nombreux bienfaits pour la santé. En effet, il est connu depuis des millénaires pour ses propriétés médicinales.

L’ail rose est un excellent antioxydant naturel grâce à sa haute teneur en composés soufrés et en vitamine C. La consommation régulière d’ail peut ainsi aider à prévenir le vieillissement prématuré des cellules et à réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l’organisme.

L’ail rose renforce le système immunitaire grâce à ses puissantes propriétés antibactériennes et antivirales. Il aide ainsi à prévenir ou à combattre les infections respiratoires comme la grippe ou le rhume.

L’ail a aussi un effet protecteur sur le cœur et les artères. En abaissant la tension artérielle et en diminuant les niveaux de cholestérol sanguin, il contribue à réduire le risque de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle ou l’accident vasculaire cérébral.

Plusieurs études ont montré que la consommation régulière d’ail pourrait avoir un effet préventif contre certains cancers comme celui du colon ou du sein.

Il est capital de rappeler que ces bénéfices ne sont pas miraculeux et qu’une alimentation équilibrée reste essentielle pour maintenir une bonne santé. L’utilisation régulière d’ail rose dans vos recettes donnera une saveur unique tout en apportant des avantages significatifs pour votre santé.

Comment utiliser l’ail rose en cuisine ?

L’ail rose est un ingrédient de choix pour donner du caractère à vos plats. Mais comment l’utiliser en cuisine ? Voici quelques idées simples et savoureuses.

Il faut noter que l’ail rose doit être utilisé avec parcimonie car sa saveur est intense. Il est préférable de commencer en ajoutant une petite quantité puis d’en ajouter davantage si nécessaire.

Une des façons les plus courantes d’utiliser l’ail rose en cuisine est de le hacher finement ou de l’écraser pour obtenir une pâte. Cette pâte peut être incorporée dans des sauces comme la mayonnaise ou le pesto, mélangée à du beurre ramolli pour faire du beurre à l’ail ou encore ajoutée aux marinades.

Si vous voulez ajouter un peu plus de texture et de croquant, vous pouvez aussi couper votre ail rose en lamelles très fines avant de le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ce sera parfait pour accompagner vos légumes grillés ou viandes rôties.

Pour ceux qui préfèrent les goûts plus subtils, vous pouvez utiliser des gousses entières lorsqu’elles sont cuites lentement au four avec du poulet ou plusieurs types de légumes racines tels que les betteraves et les pommes de terre. Lorsqu’elles sont caramélisées, on obtient ainsi des saveurs douces mais intenses qui se marieront parfaitement avec tous ces accompagnements !

Dernière astuce : pour varier les plaisirs, n’hésitez pas à associer l’ail rose avec d’autres herbes et épices comme le thym, le romarin ou encore le piment. Vous obtiendrez ainsi une combinaison de saveurs unique qui réveillera vos papilles !